FESTIVAL D’AIX-EN-PROVENCE

— JUSQU’AU 22 JUILLET  —
Aix-en-Provence

Festival d’Aix-en-Provence
Festival/Art Lyrique

INFO >>> L’histoire du Festival d’Art Lyrique

L’arrivée de Bernard Foccroulle à la tête du Festival d’Aix en 2007, coïncide avec l’ouverture du Grand Théâtre de Provence inauguré avec La Walkyrie de Wagner jouée par l’Orchestre philharmonique de Berlin sous la direction de Sir Simon Rattle. Et c’est dans une chevauchée effrénée que se lance aussitôt le nouveau directeur, convaincu du fait que le monde a besoin de l’opéra, un art qui lui donne du sens aujourd’hui comme demain, ici et ailleurs. Lucide, Bernard Foccroulle met tout en œuvre pour pérenniser et dynamiser le public de l’opéra, son répertoire et ses multiples acteurs. Le Festival d’Aix revêt alors la forme d’un laboratoire de l’opéra permettant au public « grâce à la voix des artistes, de déchiffrer le monde en devenir. »

En quête d’un nouvel équilibre entre répertoire et création, Bernard Foccroulle privilégie la créativité tant dans les commandes que dans l’interprétation d’œuvres du répertoire appelées à résonner avec l’actualité. Quoique soucieux de pérenniser la tradition mozartienne, il favorise une programmation éclectique susceptible de répondre aux attentes d’un public élargi et diversifié à travers l’exploration de nouveaux modes de créations collectives voire participatives. Il n’hésite pas à revenir au berceau même de l’opéra avec L’Orfeo de Monteverdi, à proposer des œuvres du répertoire défendues par de grands noms comme La Traviata incarnée par Natalie Dessay ou Elektra mise en scène par Patrice Chéreau et dirigé par Esa-Pekka Salonen, à prendre des risques artistiques par le biais de commandes telles que Written on Skin de George Benjamin – ouvrage désigné par la presse comme « le premier chef-d’œuvre lyrique du XXIe siècle ». Le caractère « vivant » de l’art lyrique prend enfin tout son sens lorsqu’en plus de ses nombreuses commandes et créations, le Festival d’Aix coproduit Le Monstre du labyrinthe de Jonathan Dove, opéra participatif  regroupant 300 choristes amateurs, quatre solistes professionnels et un orchestre composé de musiciens du célèbre London Symphony Orchestra et de jeunes instrumentistes de l’Orchestre des Jeunes de la Méditerranée, tous placés sous la direction de Sir Simon Rattle.

Programme complet ici

TARIF >>> De 16€ à 770€






Retour en haut de la page