PAVILLON NOIR : Trait d’Union d’Angelin Preljocaj

— DU 21 AU 23 SEPTEMBRE —
Pavillon Noir – 530, avenue Mozart – 13100

Trait d’Union d’Angelin Preljocaj
Danse

INFO >>>

media/pavillon_noir/17_18_Titre_Angelin_Trait_Union_FR_OK.jpg

Le duo Un trait d’union, écrit en 1989 pour deux hommes, met en scène une intrusion. Dans un espace restreint, pour évoquer l’enfermement d’une cellule ; autour d’un divan et d’une chaise, pour rappeler qu’un inconscient s’y livre.

Un homme entre, dans un rai de lumière intime, poussant un fauteuil de cuir autour duquel il crée un espace. Personnel. Mais un autre le rejoint, l’approche, sans doute désiré pour combler la solitude mais encombrant aussi, dérangeant par son altérité. Ils se repoussent, s’empoignent, et dealent quelque chose d’innommable comme dans la pièce de Koltès, Dans la Solitude des champs de coton, écrite à la même époque. Glenn Gould au piano égrène son Bach intime, auquel répondent l’orchestre qui dialogue, et la composition de Marc Khanne qui vient strier son intériorité. Très physique, athlétique comme un duel au corps-à-corps, la danse y cherche aussi la tendresse, un contact souple et rond, sans cesse contredit, contrarié par la volonté de domination, de propriété. Car la possession du fauteuil y devient un enjeu, la place, les bras sur lesquels on s’appuie, l’assise que l’on renverse, transgressant son usage. Pour abolir la solitude il leur faudra aller jusqu’à la folie. Jusqu’au renoncement, à la séparation, en finir avec la lutte, et la passion.

Un trait d’union sera suivi de la Création 2017, nouvelle pièce d’Angelin Preljocaj, présentée pour la première fois.

HORAIRE >>> Jeudi 21 & vendredi 22 sept. 20:00
Samedi 23 sept. 19:30

TARIF >>> 10€ à 25€






Retour en haut de la page