LE SEMAPHORE SORT DE SES MURS 1989-2019


📆 Samedi 27 avril    ⏰ Horaires variables     🌍 Port-de-Bouc
💶 Accès libre     📞 04 42 06 39 09 // les30ansdusemaphore@gmail.com

— Le Sémaphore sort de ses murs —

1989-2019, 30 années de culture.

En avril 1989, René Rieubon, maire de Port-de-Bouc et Pierre Santoru, adjoint à la culture, inauguraient le bâtiment Saint Gobain réhabilité pour le théâtre par l’architecte Emile Pamart, l’un des nombreux actes de la ville de Port-de-Bouc poursignifier son intérêt pour l’art et la culture.

30 ans plus tard, le Sémaphore déborde de ses espaces habituels et sort de sesmurs, pour fêter son anniversaire… dans la rue !
Une grande fête pour tous, qui fait la part belle aux spectacles et à la ville.Comédiens, traceurs, acrobates, musiciens, une trentaine d’artistes investissentles quartiers des Aigues Douces et du Port Renaissance.

La journée se terminera au théâtre et en musique.
Laissez-vous guider pour ne pas en perdre une miette !
Les spectacles s’enchaînent, vous pouvez tout voir !

Au programme
Raï is not dead / Fanfaraï Big Band [France – Algérie]
Musique
11/00 – Kiosque à musique – Cours Landrivon
19:15 – Au Sémpahore
Fanfaraï Big Band, ce sont douze artistes français qui ressuscitent le raï des années 70, festif et underground, en lui injectant quelquestouches jazz, funk et rythm’and blues.
Sur scène, ces amoureux du voyage revisitent avec une énergiecommunicative le patrimoine arabo-andalou, gnawa, berbère ouencore chaâbi, dans une performance tant sonore que visuelle.Avec son 3e album Raï is not dead, le groupe fait dialoguer lessonorités traditionnelles d’Afrique du Nord, le jazz, les rythmiques et harmonies des musiques latines, turques et tziganes. C’est lapreuve, s’il en fallait, que le raï est bien vivant et qu’il a de beauxjours devant lui.
Un joyeux bazar à savourer sans modération.

Lignes de vie / Compagnie Lézards Bleus – Apt [84]
Danse de façade, parkour
15:30 – Rendez-vous au Sémaphore
« Un poète doit laisser des traces de son passage, non des preuves. Seules les traces font rêver. »
René Char, La parole en archipel.
Lignes de vie est le fruit de la rencontre entre Antoine le Ménes- trel, chorégraphe et poète de la danse escalade, et cinq traceurs deMiramas et Grenoble.
Les « traceurs » définissent leur discipline, le parkour, comme un art du déplacement.Tel des chats dans la ville anguleuse et bétonnée, ilslongent les murs, traversent la foule en sautant les uns derrière les autres, franchissant allègrement tous les obstacles qui se dressentsur leur parcours.
Tracer, c’est créer à partir de l’architecture de la ville, c’est prendre appui, accrocher les moindres aspérités, laisser quelque part dans l’air, sur les murs, au sol ou sur un visage, une marque ou quelques signes poétiques.

L’Avis bidon / Cirque La Compagnie – La Roquette sur Siagne [06]
Cirque – Mât chinois – Bascule
16:30 – Presqu’île de la Lecque
Première création de cette toute jeune compagnie fondée en 2016,L’Avis bidon lie humour et prouesses acrobatiques à vive allure !Avec une bonne dose de dérision, quatre jeunes intrépidesprennent d’assaut l’espace. As de la bascule, du mât chinois, del’acrobatie, du lancer de couteaux, ils voltigent, tournoient, jouent,chantent et s’interpellent, aussi à l’aise sur terre que dans les airs.Du haut de leurs 20 ans, ils dissèquent les rapports humains et la force du lien qui les unit, portent un regard lucide et ironique surle monde.
Et peu importe si ce qu’ils racontent est vrai ou non, si leur avis est bidon ou non, l’important est de s’amuser ensemble et des’émerveiller.
Bref, c’est drôle, vif et interactif.

Three of a Kind / The Primitives (Belgique)
Théâtre gestuel
17:40 – Port Renaissance
Trois hommes en costumes un peu trop courts apparaissent aucoin d’une rue.
Ils ont quelque chose à livrer mais ne semblent pas se souvenir dequoi… ni de où… ni à qui… Perdus et déconcertés, ils trébuchent,dansent, courent et tombent en chœur, s’accrochant les uns auxautres, tentant désespérément de réaliser leur objectif oublié.Plongez dans cette pièce de mouvement sans paroles, comique etabsurde, où tout est jeu, émotion et spontanéité. Dans un monde où tout est possible, où la seule règle est qu’il n’y a pas de règles.Three of a Kind… Une grande évasion surréaliste.

Pour vous restaurer de 18:30 à 22:00 : diverses propositions culinaires par des cuistots ambulants et des habitants, avec la complicité des centres sociaux et autres partenaires.Ambiance musicale assurée par MAMEEL, derrière ses platines.
Et d’autres surprises à venir….






Retour en haut de la page